Fluidité & tension


Fluidité & tension La fluidité est la qualité de ce qui s'écoule librement et harmonieusement, c'est la capacité à pouvoir suivre le mouvement naturel de la vie. Naviguant sur la rivière, il ne s'agit pas de chercher à aller à contre-courant, ni de vouloir maintenir une certaine position.. ou en tout cas nous ne pouvons pas le faire longtemps sans nous épuiser. En suivant le courant, le mouvement est facile et harmonieux. L'une des approches possibles pour aller vers la fluidité à travers le yoga est l'écoute : se poser et écouter ce qui se passe à l'intérieur. Lorsque l'on plonge dans cette écoute avec sincérité, ce n'est d'abord pas la fluidité que l'on rencontre mais nos tensions corporelles et notre agitation mentale, constituant les premières couches, quelque peu endurcies, des nombreuses strates de notre être. Pour aller vers la fluidité, il s'agit d'être capable de faire face à ces tensions, apprendre à être avec elles. Que signifie être avec ? Cela signifie que l'on est libre des projections à leur sujet. Nous ne les voyons plus comme des tensions mais comme des paysages de sensation que nous pouvons explorer avec curiosité et simplicité. Des pensées à leur sujet peuvent surgir mais nous n'en sommes pas dupe, elles n'ont aucun poids véritable. Pour que quelque chose n'ai aucun poids, il s'agit de ne pas le porter, que cela ne soit pas notre habit, notre vêtement. Ainsi, afin de ne pas être dupe de nos pensées, il nous faut reconnaître notre nature profonde, en avoir un aperçu, un souvenir, on pourrais appeler cela "avoir la foi". Nous ne sommes pas ces pensées, ces sensations qui émergent, c'est pourquoi nous pouvons "être avec". Cela qui "est avec" est le mystère que nous sommes. Être avec, c'est aussi ne pas chercher à vivre une expérience différente de ce qui est maintenant. Il s'agit d'accepter profondément l'expérience qui nous est offerte de vivre, de s'y abandonner. Cela peut sembler facile pour des affections légères, mais certaines émotions peuvent être si puissantes, que "d'être avec" nous semble dangereux (ce sera l'objet d'un prochain article). Notre pratique de yoga sur le tapis vise entre autre à nous permettre cela : rester assis (assis intérieurement, quelque soit la posture) et être témoin de ce qui émerge, ce qui se déploie. De cette manière, lorsqu'au quotidien nous rencontrerons une tension (qu'elle soit manifeste à l'extérieur ou non) nous avons la possibilité de nous mettre à l'écoute, de prendre quelques instants, ne serais-ce que 15 secondes, simplement pour reconnaître ce qui est là. Une amie me disait que lorsque cela lui arrivait, lorsqu'au quotidien une irritation quelconque émergeait, elle "gardait ça pour le tapis", elle gardait cette impression vivante, connue, en elle, et la "ressortait" une fois assise, le soir, lors de sa pratique de yoga. Son quotidien constituait la matière première de sa pratique. Elle pouvait "s’asseoir" avec sa tension de l'après-midi, et prendre le temps de la rencontrer, d'être avec.


A chacun de trouver sa manière personnelle d'installer cette écoute fine, afin d'entrer en relation profonde avec soi.

Posts récents

Voir tout